Denys

BIOGRAPHIE

A l’instar des grands noms du Jazz, Denys c’est d’abord une vie de tumultes. Entre drogue et snowboard pour vivre. La photo l’accompagne de Courchevel, à St Tropez pour arriver à Monaco. Il y deviendra l’assistant d’un photographe reconnu. Cette rencontre lui ouvrira les portes d’une agence parisienne. Son œil alerte sera vite remarqué par les professionnels et la directrice de l’agence qui l’encourageront à persévérer.

En 2009 il part à New York avec de vieilles pellicules périmées, un numérique, et dans cet endroit inconnu, un peu paumé sans connaître personne, il fait ce qu’il sait le mieux faire : capturer les visages, les situations, capturer les émotions, les sensations…
Les téléphones portables, les appareils jetables, les argentiques, les numériques, peu lui importe les supports. Il flashe tout ce qu’il voit, ce qu’il ressent, partout où il va dans le monde.

Derrière son objectif, il y a deux vies qui se télescopent… la sienne et celle de celui qui se retrouve sous son regard. C’est son parcours, un parcours semé de signes, comme le jour où il trouve une sacoche tombée d’une voiture avec son premier appareil photo dedans. Comme une évidence…un chemin tracé d’avance, inévitable ! Il sait parler des autres parce qu’il a une vie derrière lui. Avant de passer à l’artistique il est passé par l’humain, comme une matière. Il l’a pratiquée, éprouvée, façonnée et c’est son vécu que l’on ressent et qui s’imprime sur ses photos !

Propos recueillis par Nathalie Tardieu, amie et journaliste